Indigo - Phase 1

Moa : Sodegis

St Leu / 84 logements LLTS / 9m€ / Xm² / NF Habitat

Un projet global d’aménagement est prévu par la SODEGIS sur l’ensemble du terrain. Ce projet est divisé en 3 ilets séparés par des espaces publics. Le premier ilet est composé de 4 petits immeubles collectifs en R+1 et R+2 positionnés en peigne perpendiculairement à la voie. Les collectifs en R+1 et R+2 du second îlet sont au nombre de trois et disposés de manière identique. Une voie longeant le terrain sur son flanc Nord-Ouest dessert les deux ilets et permet de conserver pour la deuxième phase de l’opération un accès au fond de la parcelle. Une venelle piétonne parallèle à la voie traverse par le milieu chaque bâtiment. Les bâtiments s’installent ainsi dans la largeur de la parcelle. Le principe d’un épanelage progressif a été retenu, favorisant le R+1 au Sud côté maison, et le R+2 au Nord côté voie d’accès. Une placette minérale marque l’entrée de l’opération. Les accès aux îlets se font depuis la voie Nord-Ouest pour les voitures et les piétons. Un second accès piéton est possible par la venelle piétonne centrale qui traverse les bâtiments.

La venelle piétonne traverse de part en part les deux îlets. Elle permet une douce et ombragée circulation des piétons entre le haut et le bas du site. Une petite épaisseur végétale publique sépare les deux îlets. En belvédère par rapport à l’îlet 1 elle offre une jolie vue mer. La venelle croise à cet endroit un cheminement piéton perpendiculaire qui se connecte, en contrebas avec un petit sentier existant, lui-même connecté au chemin Saint Paul.

Un réseau d’espaces communs accompagne la venelle dans le cœur des îlets : zone engazonnée, stationnement 2 roues, espace ombragé par des arbres ou des pergolas.

Cette venelle constitue ainsi un bel espace de rencontre et de convivialité pour les futurs habitants de ce quartier.

D’importants espaces en pleine terre sont dégagés dans ce projet. Ces espaces seront plantés de strates arborescentes, arbustives et herbacées sans espèces exotiques à la Réunion. Le pied des immeubles est généreusement planté. Il assure un confort thermique conséquent au logement en créant un tampon végétal.